SIMON- PIERRE GONGO

SIMON- PIERRE GONGO

BURKINA FASO: Le 15 octobre au Faso, une date polémique

Jamais le 15 octobre n'a été aussi surchauffé après les tristes événements de 1987 qui ont institués cette date. Jadis commémorée par les sankaristes, le 15 octobre 2007 a été une source de débat quant la philosophie de sa célébration entre les partisans de l'actuel regime et les nostalgiques de la révolution et fans du défunt président Thomas Sankara.

Thomas Sankara l'idéaliste, Blaise Compaoré l'architecte de la démocratie. Ces conceptions étaient devenues des slogans sinon des refrains ce 15 octobre au Faso, tiré d'un hymne presque composé par les supporters d'un camp à l'autre.

Sur le terrain une games variées d'activités ont été concoctées de part et d'autre.

Une caravane mondiale a été organisée par les sankaristes. Cette marche mondiale a quitté le Brésil et traversée sept pays de quatres continents et 14 villes avant d'arriver à Ouagadougou le 14 octobre où devait les réjoindre Mariam Sankara l'épouse du Président revolutionnaire. A chaque étape ses réalités et ses émotions. Rio de Janeiro, Rome, Nanterre, Dakar , Bamako sont entre autre les villes visitée par la caravanes.

Une fois au Burkina, les organisateurs ont été conviés à un forum sur les idées de Thomas Sankara, l'immortel selon eux.  Le 15 octobre alors qu'il ya 20 ans jour pour jour que le camarade président a trouvé la mort, la foule s'est ébranlée vers le cimétière de Dagnoin à l'ouest de la ville pour poser une gerbe de fleur sur la tombe de leur héro en sa mémoire. C'est sa veuve invitée par les sankaristes pour la prémière fois depuis la mort de son mari (il y a 20 ans) à mettre pied au Burkina qui a deposé cette gerbe.

De l'autre côté les "acquis" à la cause de l'actuel président, Blaise Compaoré ont fait entendre leur voix. Pour eux, cette date marque le début du processus  démocratique amorcé sous l'impulsion et le dynamisme du président Compaoré. pour ce faire ils ont commemoré ce qu'ils appellent les 20 ans de la démocratie avec Blaise compaoré. un événement celebré en grand pompe.

Des concerts de musiques, des marches de soutient ont été inités à travers le pays pour exalter l'action de celui qu'ils qualifient de tous les noms: artisan de la paix, moteur de la révolution homme, homme de dialogue et d'ouverture. le clou de ces manifestations c'est sans doute ce forum internationale sur la démocratie en Afrique qui a réunie la plupart des tenors de la vie politique du continent et soutenu par le président Louis Da Sylva du Brésil. Un coup qu'ils veulent adjoindre aux actions de facilitation de leur héro.

Au dela de toutes ces divergences, ce devait être le grand rendez-vous de la liberté d'expression. malheureusement, cette date a connu une couverture disproportionnée des médias d'Etat. Conséquense, elle a créé un désavoeu de la part de la partie adverse qui s'en voulait par moment à la presse.

 

 

 



15/11/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 53 autres membres