SIMON- PIERRE GONGO

SIMON- PIERRE GONGO

Kadhafi divise le Nigeria


Abuja et Tripoli sont en pleine crise diplomatique. Kadhafi propose la partition du pays en deux Etats au modèle de l'Inde et du Pakistan en 1947 pour éviter que le Nigeria ne sombre dans la violence. Sa proposition pose problème. L'idée lumineuse de l'avocat de l'intégration en Afrique remet en cause ses idéaux. C'est une preuve que le colonel n'était pas vraiment sérieux dans son projet d'union de l'Afrique. Sinon comment comprendre que le chantre des Etats unis d'Afrique propose tout simplement la partition d'un Etat déjà constitué qui faciliterait l'union, sous prétexte d'un règlement de conflit aussi religieux soit-il?

A-t-il aussi mal digéré son camouflet au dernier sommet de l'UA à Adis qu'il a perdu le fil de ses idées ? Le guide de la Jamahiriya libyenne est même passé maitre de la division.

Le Nigéria a eu raison de protester. L'exemple indien n'est pas vraiment à suivre. Cette division de Mohamed Ali Jinnah, le héros du guide, s'est faite sur le sang de 200.000 personnes aux bas mots. Et jusqu'aujourd'hui cette région n'est pas encore le modèle de la paix retrouvée avec la question du Cachemire.

Une telle proposition aussi simple que simpliste crée plus de problème qu'elle n'en résout. Dans ce pays au sous sol aussi riche, une ligne de démarcation pourrait créer un différend minier.

La question de l'ile de Bakassi est déjà une épine aux pieds des dirigeants nigérians, pas question d'en rajouter. Son spectacle tourne une fois encore au ridicule.

Ce n'est pas sa première fois. On se rappel de son appelle à la dislocation de la Suisse à l'Assemblée générale des nations unies en Septembre dernier. Kadhafi furieux de l'humiliation de son fils Hannibal à Genève a tout simplement souhaité la partition de la confédération helvétique entre ses pays voisins.

Et ce n'est pas tout. Il ya eu aussi la question d'Israël. Le roi des rois d'Afrique a demandé que l'Etat hébreux soit rayé de la carte. Dans cet épisode nigérian, l'ancien président en exercice de l'union Africaine à manquer l'occasion de se taire.

 

 

 




06/04/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 53 autres membres